Quotes

Publié le par Nathanaël

Avoir davantage de " coups de chance " : Créer et entretenir son réseau.

Parmi les questions qui permettent de distinguer les personnes habituellement très chanceuses de celles qui s'estiment particulièrement malchanceuses, il y en a une qui semble étonnante : " Vous arrive-t-il souvent de bavarder avec des inconnus, par exemple à la caisse du supermarché ? ".

En effet, entrer facilement en contact avec de nouveaux interlocuteurs permet de multiplier les opportunités inattendues, par exemple en matière de recherche d'un nouvel emploi, d'un petit logement ou du grand amour.
Les malchanceux sont, au fond, souvent des gens qui passent tout près des opportunités... sans le savoir.
Il apparaît, d'autre part, que les personnes chanceuses sont celles qui gardent davantage le contact, dans la durée : par rapport à l'individu moyen, ils adressent chaque année à leurs relations davantage de coups de fil, d'e-mails ou de cartes de vœux.
Enfin, Wiseman a observé que, dans les situations sociales courantes, les chanceux sourient davantage, cherchent beaucoup plus les autres du regard et ont une gestuelle plus ouverte.
Ces trois caractéristiques s'appliquent parfaitement à la vie professionnelle et à la conduite des affaires : multipliez les échanges de cartes de visites - y compris sur des marchés ou dans des secteurs a priori éloignés du vôtre -, entretenez un large réseau relationnel, adoptez en toutes circonstances un comportement ouvert et souriant : après quelques années au maximum, les premiers " coups de chance " apparaîtront !

Idée tirée du livre " Développer son capital chance"

(titre original : " The Luck Factor ")
de Richard Wiseman, Editions J.C. Lattès.


" La chance d'avoir du talent ne suffit pas ; il faut encore le talent d'avoir de la chance."
Hector Berlioz

Publié dans nathanaelramos

Commenter cet article