Le KAISEN

Publié le par Nathanaël

Kaizen est assurément un mot à la mode qui est passé dans le langage courant de l’entreprise. A tel point que celui qui ne le connaît pas passe pour un « Has been ». L'amélioration permanente qu'il résume en un seul mot est une dynamique dont tout le monde se réclame. La compétition à outrance oblige les entreprises à se diversifier, à faire plus vite, mieux et différemment. Un peu comme dans la devise des jeux olympiques : plus vite, plus haut, plus fort.

 

L’étymologie japonaise du mot Kaizen se résume à ces deux mots :

- Kai signifie changement

- Zen signifie bon, mieux

 

Le Kaisen est une technique japonaise d'amélioration continue de la qualité ou de perfectionnement du processus de fabrication, reposant sur la somme d’aménagements ou d’améliorations de détail que chacun peut proposer de mettre en œuvre au poste qu'il occupe.

La démarche  repose sur des petites améliorations faites jour après jour, mais constamment ; c'est une démarche graduelle et douce qui s'oppose au concept plus occidental de réforme brutale du type "on jette tout et on recommence avec du neuf'.

Si je reprends l’hexamètre mnémotechnique de Quintilien Quis, Quid, Ubi, Quibus auxiliis, Cur, Quomodo, Quando, nous avons en résumé :

Comment ? Par nos propres moyens et par les ressources proches de notre environnement.

Quoi ? : Amélioration des process, gestion de projet.

Qui ? L’ensemble des membres de l’équipe : nécessite une implication totale du groupe.

Combien ? Les facteurs temps et budget varient en fonction du projet, de sa complexité…et des objectifs visés.

? Au sein du groupe.

Quand ? ASAP, en fonction des décisions prises par les membres du groupe

Pourquoi ? : Réussir un projet de manière efficiente ! CQFD.

 

Pour allez plus loin, je vous invite à lire les différents ouvrages de Masaaki Imai : ici

 

Commenter cet article